À propos

Si tu veux une version abrégée de ma p'tite histoire, tu peux m'écouter ici

Ou aller lire mon résumé en bas de la page!

Neurodivertissantes-081_edited.jpg

Mon histoire

“Ça se peut pas que tu aies un TDAH, tu es bonne à l’école!"

Et la conversation a cessé dès cet instant. Aussi simple que ça. Le couperet est tombé alors que je tentais pour la première fois d’obtenir de l’aide, de mieux me comprendre.

 

Hypersensibilités, pensée arborescente, quête de sens épuisante, suranalyse, hyperactivité, tous ces traits se sont vus invalidés en une phrase. Une phrase et 4 secondes ont suffi pour m’enfermer trop longtemps dans un cercle vicieux d’auto-flagellation.

 

Et pendant des années, c’est là-dessus que j’ai construit mon identité. Syndrome de l’imposteur, bonjour! 

Enfin, des réponses...

Puis, j’ai passé une évaluation neuropsychologique combinée à un suivi en clinique spécialisée. Ce fut un long cheminement, avec beaucoup de résistance, mais aujourd’hui je sais que mon profil est plus complexe qu’une simple étiquette diagnostique.

 

Mon profil cognitif est hétérogène. Plusieurs traits sont confirmés, prenant racine en plusieurs étiquettes diagnostiques.

 

Aujourd’hui, je sais donc que je suis neurodivergente, cette identité qui valorise et célèbre l’amalgame de mes traits, sans égard à la case dans laquelle ils fit et je me comprends tellement mieux grâce à celle-ci.

Un changement de perspective

L’être humain est si complexe. Notre environnement tout autant. Mon expérience est une anecdote parmi tant d’autres et comme la vôtre, elle est unique et valide. On souhaite tous mieux se comprendre et on se réfère à la norme que notre environnement nous renvoie comme étant le modèle à atteindre.

 

Et si on arrêtait de souligner nos déficits pour mieux célébrer nos forces? Et si la diversité devenait notre nouvelle norme de référence? Face à notre unicité et cette complexité, il est tout naturel d’avoir besoin d’accompagnement professionnel.

 

Pouvoir s’épanouir en toute authenticité au travail ne devrait pas être un privilège.

9_edited.jpg
 

Ma mission : changer le monde avec expertise et humour

Ma formation et mon expérience professionnelle sont au croisement de la relation d’aide, de la gestion et du développement organisationnel.

 

Diplômée en psychoéducation, j’ai œuvré comme intervenante en santé mentale et en pédiatrie sociale pendant des années. Au fil de ces années, mes intérêts marqués pour le bien-être au travail, la diversité et l’inclusion ainsi que l’intelligence émotionnelle se sont développés.

 

Ils sont devenus si évidents que j’ai interrompu ma maîtrise en psychoéducation pour m’orienter vers celle en développement organisationnel. Ce champ représentait pour moi une incroyable opportunité d’appliquer l’intervention psychoéducative dans le milieu organisationnel. 

 

Mon cursus universitaire et professionnel a cheminé et convergé avec ma quête identitaire. J’ai fait le saut comme gestionnaire clinique et c’est donc tout naturellement que j’ai rédigé mon mémoire sur l’inclusion professionnelle des personnes neurodivergentes.

 

Ce mémoire m’a permis de remettre en question les fondements mêmes des pratiques inclusives actuelles. J’ai adoré le rédiger; je savais dès lors que je tenais mon sujet de passion. Validant ma conviction, mon mémoire a été souligné pour son excellence et sa contribution.

 

À ce moment, j’ai su : je devais faire de la neuroinclusion ma mission de vie. 

 

Bouleverser les codes, secouer le monde du travail, valoriser le vécu neurodivergent: toutes ces sphères sont pour moi un moyen de contribuer à un monde plus neuroinclusif.


 

"Différent selon qui? Une synthèse interprétative critique sur l’inclusion professionnelle des personnes neurodivergentes"

signature%20bleue_edited_edited.png

EN RÉSUMÉ, JE SUIS LA BONNE PERSONNE PARCE QUE:

  • Je comprends les obstacles uniques à la neurodivergence; j'en ai affronté plusieurs moi-même.

  • Grâce à la combinaison de mon expérience et mon expertise, j'ai complété une maîtrise avec mention d'excellence tout en travaillant à temps plein comme gestionnaire clinique.
    Tout ça, grâce à - ou malgré, c'est selon - ma neurodivergence!

     

  • J'ai développé une expertise solide en processus inclusifs et je continue à dévorer des articles de recherche pour être aux faits des meilleures pratiques.